Accueil > Parcours du doctorant > Mémoire et soutenance


Rédaction et soutenance de thèse

La préparation du dossier administratif de soutenance de thèse exige la même rigueur que la préparation de la thèse elle-même. Celle-ci ne peut pas être réalisée dans l'urgence.

Bien que ce soit l’école doctorale qui accorde l’autorisation de soutenance, les modalités de celle-ci sont régies par l’Arrêté du 7 août 2006 et par certaines spécifiés propres à chaque établissement. C’est pourquoi nous vous invitons à vous référer au site internet de votre établissement d’inscription pour plus d’information sur le calendrier et les étapes de la constitution de votre dossier. Ci-dessous, vous trouverez un complément d’information sur ces différentes étapes.
 

Conditions à la soutenance de thèse


L’école doctorale accordera l’autorisation de soutenir aux candidats qui rempliront les critères suivants :
  • Avoir satisfait aux exigences de formation scientifique et professionnelle,
     
  • Un choix des rapporteurs conforme,
     
  • Une liste des publications et/ou la participation effective du doctorant à une conférence internationale


Ci-dessous, vous trouverez un complément d’information sur ces différentes étapes:

La norme pour la rédaction du mémoire de thèse est la langue française. Toutefois, la rédaction en langue anglaise peut être autorisée.

Dans ce cas les documents suivants doivent obligatoirement figurer en langue française dans le manuscrit :

• La page de garde en langue française, avec le titre de la thèse bilingue
• L’introduction
• Le sommaire
• Un résumé de chaque chapitre en langue française
• La conclusion

Dans le cas des thèses en cotutelle ou avec le label européen, se référer aux textes et conventions en vigueur.

 

C’est au directeur de thèse de proposer une date prévisionnelle de soutenance, et ce, au moins 2 mois avant l’échéance.

Le lieu de la soutenance est l’établissement d’inscription, sauf disposition particulière validée par le chef d’établissement. Dans le cadre d’une thèse en cotutelle, le lieu est arrêté d’un commun accord dans la convention de cotutelle.

Le premier document qui doit être déposé au secrétariat de l'école doctorale de l'établissement d'inscription est la proposition de deux rapporteurs. Dans ce document, le titre exact de la thèse en français et les noms des deux rapporteurs doivent être indiqués.

Les rapporteurs doivent être titulaires d’un HDR. Ils doivent également être extérieurs à l’établissement d’inscription du doctorant et de l’école doctorale. Si la personne n’est pas Professeur d’Université ni Directeur de Recherche, un CV doit être joint à la demande de désignation des rapporteurs. C’est en particulier le cas pour les professeurs étrangers.

Une fois les rapporteurs acceptés par l’école doctorale, le chef d'établissement les informera de leur mission. Ce « feu vert » permet alors au candidat d’envoyer officiellement son mémoire de thèse aux rapporteurs.

Les rapports des rapporteurs doivent parvenir à l’école doctorale au plus tard un mois avant la date de soutenance prévue.

Une proposition de jury doit être soumise au président ou au directeur de l’établissement d’inscription. Cette proposition émane du directeur de thèse et peut être formulée en même temps que la proposition des rapporteurs.

La composition d’un jury de thèse obéit à des règles précises :
• Le jury doit compter 6 membres au maximum. (vérifier nombre)
• La moitié au moins du jury doit être constitué de Professeurs ou assimilés.
• La moitié au moins doit être constituée de personnes extérieures aux établissements et à l’école doctorale.

Votre établissement peut également avoir des exigences spécifiques en matière de composition du jury. Contactez-le pour plus d’information.

Une fois ces vérifications faites, et les rapports reçus, la Direction de l’établissement peut signer l'autorisation de soutenance, qui permet alors l'édition de l’avis de soutenance et la convocation des membres du jury.